Hexaom veut démocratiser le logement connecté

Rencontre avec Sébastien Perrissoud, Responsable Produits & Innovation

Leader sur les marchés de la construction de maisons, de la rénovation et de l’accession, le Groupe Hexaom, ex-Groupe Maisons France Confort, entre de plain-pied dans le logement connecté avec son projet Hexaconnect. Retour sur cette aventure partagée, aux côtés de Sébastien Perrissoud…

Depuis 2 ans, Hexaom a accéléré sa mutation. Comment passe-t-on de constructeur de maisons à fournisseur de services connectés ?

Nous avons commencé à développer l’activité Services de la marque il y a 3 ans, avec la création de notre Espace Client online et son portail d’offres partenaires. Plus largement, le connecté fait l’objet d’une réflexion globale chez Hexaom. Le projet Hexaconnect qui nous occupe aujourd’hui, concerne notre activité Construction avec l’objectif de connecter a minima 1 500 logements neufs par an sur 3 ans. Mais la maison individuelle n’est que le premier étage de la fusée. La smart home et ses services associés intègreront à terme tous les pôles de la marque : Promotion, Rénovation…

Qu’est-ce qui vous a amené à choisir Overkiz pour concevoir cette première « brique » Hexaconnect ?

Hexaconnect est né d’une volonté de développer une application à nos couleurs, la plus ouverte possible, sans périmètre de marques d’équipement. Au vu de notre ancrage territorial, nous avions absolument besoin d’une solution qui puisse s’adapter aux spécificités de nos marchés locaux. Par exemple, les systèmes de chauffage ne sont pas tous les mêmes suivant les régions, impossible donc d’imposer un prestataire unique sur l’ensemble du territoire. Qui plus est, le Groupe a toujours laissé une grande liberté à ses filiales, le choix des partenaires leur appartient. La sélection d’Overkiz s’est faite sur ces bases : personnalisation, compatibilité, évolutivité, agilité…

Justement, où en est le projet Hexaconnect au temps T ?

Nous souhaitions bénéficier d’un déploiement rapide qui ne nous oblige pas à partir de zéro. En 2 ans, c’est chose faite grâce à la solution en marque blanche Overkiz. Mais qui dit, gros volume, dit gros risque. Nous avançons donc prudemment avec la mise en place de 15 chantiers-tests sur toute la France. En parallèle, nous jouons à plein notre rôle de fédérateur auprès des industriels, en profitant du hub Overkiz pour nouer des partenariats forts avec des marques comme Atlantic, Aldes, Schneider ou Somfy.

Après cette phase d’essai, à quand le lancement commercial ?

Nous serons prêts début janvier. Un timing s’inscrivant parfaitement dans le nouveau dispositif RE2020, qui valorise notamment le déploiement des volets roulants connectés et plus largement les dimensions d’amélioration du confort.

« La maison intelligente ? Un lieu où l’on se sent bien et où l’on ne fait rien ! »

A quoi ressemblera la maison intelligente signée Hexaom dans le futur ?

Jusqu’à présent, notre offre se limitait aux volets roulants connectés à une box dont l’appairage était à la charge du client. Avec Hexaconnect, notre objectif est de démocratiser la maison connectée, via la standardisation d’un système clé-en-main, incluant 1 heure de mise en service avec l’app Hexaconnect dédiée aux pros.

En fait, pour nous, la maison intelligente est une maison ou l’on se sent bien et l’on ne fait rien ! Confort thermique été comme hiver et confort visuel via la gestion de l’éclairage, doivent être gérés du bout des doigts et du fond de notre canapé.

Enfin, un sujet primordial que nos enquêtes ont fait remonter, celui de la sécurité. Et pas seulement du logement connecté à la vidéosurveillance ou aux détecteurs d’incendie, mais aussi des données. Nos clients primo-accédants pour la majorité d’entre eux, ont 40 ans d’âge moyen. C’est une population très sensible au respect de la vie privée. Pas d’exploitation des données dans le modèle Hexaom et plus de sérénité, grâce aux serveurs Overkiz basés en France.

Commentaires (0)

Hide Show

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CALL ME BACK